Archives de mots clés: Histoire

Les fêtes traditionnelles d’Alsace

Fête traditionnelle d'Alsace

Fête traditionnelle d’Alsace

Vous trouverez ci-dessous la liste des principales fêtes locales traditionnelles alsaciennes. Il y a toutes les semaines de nombreuses fêtes locales, surtout en période estivale, mais certaines sont incontournables et traditionnelles.

  • Les feux de la Saint Jean (deuxième quinzaine de juin)
  • Illuminations de la Cathédrale et jeux d’eau à Strasbourg (juillet et août)
  • Fêtes des vins et des vendanges d’Alsace (juillet à octobre)
  • Streisselhochzeit à Seebach (mi-juillet)
  • Festival et foire aux vins d’Alsace à Colmar (mi-août)
  • Le mariage de l’ami Fritz à Marlenheim (mi-août)
  • Le feu d’artifice le plus réputé de l’est de la France à Gerardmer (14 août)
  • Les marchés de Noël en Alsace (fin novembre et décembre)

 

(suite…)

09 Août 2014

Les indiens du Stockfeld « Stockfeld Indianer »

Des indiens du "Wild West Show" de Buffalo Bill en 1890

Des indiens du « Wild West Show » autour de Buffalo Bill en 1890, quelques mois avant leur arrivée à Strasbourg

Savez vous comment est née la légende des indiens alsaciens du Stockfeld près de Strasbourg ?

Cet article vous plonge dans une Alsace insoupçonnée…

 

Le tramway de Strasbourg

Tramway hippomobile de Strasbourg en 1890

Tramway hippomobile de Strasbourg en 1890 et ressemblant à une diligence…

La première ligne du tramway de Strasbourg est mise en service le 22 juillet 1878. A cette date, le tramway n’est pas encore électrifié mais tiré par des chevaux. La traction à vapeur prendra quelques années plus tard le relai des chevaux, avant l’électrification des lignes.

A partir du 21 novembre 1885, les quartiers du Neuhof et du Neudorf, accolés au Stockfeld, sont desservis par le tramway.

(suite…)

22 Fév 2014

Contes et légendes d’Alsace

Cigogne d'Alsace de Hansi

Cigogne d’Alsace de Hansi

 

L’Alsace est une véritable terre de contes et légendes auxquels elle offre de magnifiques décors.

Les châteaux forts, la cathédrale, les forêts profondes, les montagnes vosgiennes, le vignoble ou encore le Rhin sont d’autant de lieux ayant donnés vie à tant d’histoires.

De générations en générations, les alsaciens se transmettent ces récits dans lesquels se mêlent la réalité et l’imaginaire.

Auguste Stoeber (1808 – 1884) a été l’un des folkloriste alsacien a recensé les contes et légendes de la région en utilisant le modèle des frères Grimm.

Découvrez quelques un de ces récits qui forgent l’identité de l’Alsace.

 

Quelques contes et légendes d’Alsace :

15 Fév 2014

Avant le Père Noël : Saint Nicolas, Hans Trapp et le Christkindel

Hans Trapp et le Christkindel

Hans Trapp et le Christkindel

Il n’y a pas si longtemps que ça, avant l’arrivée du Père Noël, la distribution des cadeaux était réalisée par le Christkindel accompagné de son sombre compagnon le Hans Trapp.

L’origine de la tradition du Christkindel, l’Enfant-Christ, est à rechercher dans la Réforme protestante. A la fin du 16e siècle, la Réforme veut remplacer Saint Nicolas, dont elle trouve la célébration trop païenne, par le Christkindel, personnage qui doit rappeler le don de Dieu fait aux hommes.

C’est ainsi qu’à Strasbourg le marché de Saint Nicolas devint le Chrischkindelmärik (marché de l’enfant Christ) avant de devenir le célèbre marché de Noël.

Le Christkindel est représenté sous les traits d’une jeune fille voilée ayant l’apparence d’une fée et la bonté d’un ange. Tout de blanc vêtue elle porte une couronne dorée faite de branches de sapin et ornée de 4 bougies. C’est elle qui distribue les friandises aux enfants sages.

Elle est toujours accompagnée de Hans Trapp, chargé de faire peur aux méchants enfants. La veille de Noël, celui-ci emporte les vilains garnements dans son sac. A l’origine du Hans Trapp un personnage historique qui sema la terreur dans toute la région de Wissembourg, le Maréchal Johann von Drodt, brute sanguinaire qui terrorisait la population.

Ce couple, de la figure angélique et de l’homme de la nuit, symbole du bien et du mal, de l’hiver et de l’espérance du printemps, a existé un peu partout sous de nombreuses formes.

 

Quelques contes et légendes d’Alsace :

15 Fév 2014

La légende de Sainte Odile, patronne de l’Alsace

Sainte Odile, patronne de l'Alsace

Sainte Odile, patronne de l’Alsace

L’histoire de Sainte Odile commence au 8ème siècle et raconte que son père, le duc Etichon-Adalric, était un homme de moeurs barbares. Lorsque la duchesse, sa femme Bereswinde, mit au monde une fille aveugle au lieu du garçon souhaité, Adalric entra dans une violente colère. Pour éviter que le nouveau né ne soit mis à mort, sa mère le confia à une nourrice qui l’éleva dans un couvent en Bourgogne.

Quand la fillette eut 12 ans, l’évêque de Ratisbonne reçut en songe la mission d’aller la baptiser. Dès qu’elle fut baptisée, Odile retrouva miraculeusement la vue.

Naturellement Odile voulait voir son père qui s’y refusait obstinément. Bravant la colère paternelle, un frère de la jeune fille alla la chercher et la ramena chez son père. Fou de rage, le duc tua son fils.

Rongé par les remords, il autorise Odile à rester à condition qu’elle épouse un jeune prince de son choix. Odile refuse ce mariage, car elle s’est consacrée à Dieu.

Devant l’obstination du père qui veut la forcer au mariage, elle s’enfuit. Le Père poursuit ses traces et la découvre cachée dans les rochers de la montagne. Mais comme il s’approche, le rocher s’ouvre et donne asile à la fugitive. L’événement se serait passé en Forêt-Noire près de Fribourg.

Finalement, son père, touché par la grâce divine, lui offrit le château de Hohenbourg où elle fonda le monastère actuel du Mont Sainte Odile.

Odile fit de nombreux miracles et fit jaillir une source d’un rocher sec. De nombreuses filles viennent rejoindre Odile pour une vie de prières et de charité.

Le monastère étant construit sur une montagne, beaucoup de fidèles, notamment des malades, ont du mal à y accéder. Odile fit alors construire un second monastère appelé Niedermünster, c’est-à-dire le « monastère d’en bas ».

Odile consacra sa vie à aider les malades et à prier pour le repos de l’âme de son père afin qu’il soit délivré des flammes du purgatoire. Dans le couvent se trouve la chapelle des larmes où Odile venait prier pour son père. Ses prières étant si nombreuses qu’on y aperçoit aujourd’hui encore la cavité creusée dans la roche par les genoux et les larmes d’Odile.

A l’approche de sa mort en 720, un ange vient l’assister. Les sœurs déposent son corps dans un sarcophage actuellement visible à la chapelle Sainte-Odile du couvent.

Son tombeau restera intact à travers toutes les épreuves dont souffrira le couvent au long des siècles.

Sainte Odile est encore de nos jours un haut lieu du culte et les fidèles souffrant de maladies des yeux viennent toujours en pèlerinage à la source miraculeuse.

Sainte Odile est la patronne de l’Alsace, honorée le 13 décembre. Le monastère du Mont Sainte Odile attire chaque année plus de 1,3 millions de visiteurs. La source miraculeuse, la chapelle des larmes, le tombeau de la Sainte ainsi que l’abbaye ruinée de Niedermünster existent toujours

Quelques contes et légendes d’Alsace :

15 Fév 2014

Le vent soufflant autour de la Cathédrale de Strasbourg

Les vierges folles et le tentateur de la Cathédrale de Strasbourg

Les vierges folles et le tentateur de la Cathédrale de Strasbourg

Une légende explique l’origine du vent soufflant autour de la cathédrale.

Autrefois, le Diable survolait la terre en chevauchant le vent. Il aperçut ainsi son portrait sculpté sur la cathédrale, sous l’apparence du Tentateur, courtisant les Vierges folles (Matthieu 25, 1-13). Il est re­pré­sen­té sous les traits d’un jeune homme sé­du­i­sant dont le dos s’ouvre : on en voit sor­tir des crapauds et des serpents, mais aucune des jeunes filles naïves au­x­quel­les il s’adresse ne le remarque.

Très flatté et curieux, le diable entra dans la cathédrale pour voir si d’autres sculptures le re­pré­sen­tai­t à l’intérieur. Surpris par la messe du matin, le diable, retenu prisonnier dans le lieu saint, ne put en ressortir.

Le vent l’attend toujours sur le parvis et hurle aujourd’hui encore d’impatience sur la place de la cathédrale.

Le Diable, furieux, fait le courant d’air, au fond de l’église, à la hauteur du pilier des anges.

 

Quelques contes et légendes d’Alsace :

15 Fév 2014

Bébés alsaciens

Cigogne d'Alsace de Hansi

Cigogne d’Alsace de Hansi

 

La livraison des bébés alsaciens par les cigognes

Pour avoir un bébé, les futures mamans alsaciennes doivent mettre quelques morceaux de sucre sur le rebord de la fenêtre pour attirer la cigogne qui leur apportera l’enfant.

C’est pour cela qu’une cigogne volant ou s’installant au-dessus d’une maison est annonciatrice d’une future naissance.

Tous les alsaciens savent que la cathédrale de Strasbourg est construite sur des pilotis de bois plantés dans un lac souterrain se trouvant sous celle-ci.

C’est dans ce lac que naissent les bébés de toute la région dont les âmes, tombées du ciel avec la pluie, ont été réincarnées en nouveau-nés. Les soirs de grand silence, on peut entendre le bruit des rames d’une barque à fond plat sans passeur qui rode sur le lac pour recueillir les bébés.

La cigogne va alors chercher le bambin sous la cathédrale, grâce à une entrée dans le souterrain qui, selon la légende, se trouve dans la cave d’une maison juste en face de la cathédrale. La cigogne survole ensuite la région, le bébé emmitouflé dans un linge, afin de le livrer à la maman qui a passé commande.

Maintenant que nous sommes suffisamment grands, nous savons tous pourquoi et comment en Alsace les bébés sont livrés par des cigognes dès qu’un papa et une maman en ont le désir…

 

Quelques contes et légendes d’Alsace :

15 Fév 2014

Le vin des Hospices de Strasbourg

Le plus vieux vin du monde.

Le plus vieux vin du monde.

 

Au cœur du site de l’hôpital civil de Strasbourg venez découvrir librement la cave des hospices qui a été créée en 1395 afin d’offrir le couvert aux pèlerins et aux pauvres de passage.

Outre la boutique, vous pourrez découvrir la galerie des foudres et le tonneau de 1472 contenant le plus vieux vin du monde.

 

Informations pratiques :

20 Oct 2013

L’écomusée de la Foret Noire en Allemagne

Une ferme de plus de 400 ans

Une ferme de plus de 400 ans

 

A une demi-heure de voiture de Strasbourg, se trouve ce musée qui est organisé comme un village.

Les impressionnantes fermes du Schwartzwald, regroupant sous un même toit les animaux, stocks et habitations, crée l’impression d’une vie idyllique au milieu de la montagne.

Vous pourrez notamment visiter une magnifique ferme de plus de 400 ans.

Si la vie d’antan dans un cadre bucolique vous attire, ce musée est incontournable ! Toutes les informations sur place sont disponibles en français.

 

Informations pratiques :

  • Parking payant
  • Accès payant
  • Explications en français
  • Durée de la visite : 1/2 jour
  • Ecomusée de Gutach

20 Oct 2013

Le château fort du Fleckenstein

Le château fort du Fleckenstein

Le château fort du Fleckenstein

 

Le site du château a été soigneusement aménagé pour accueillir les petits et les grands. Outre le château, des espaces ludiques ont été crées pour les plus petits afin de découvrir le grès des Vosges, la forêt et les animaux locaux.

Les enfants pourront aussi découvrir le site et son histoire grâce à un jeu de défis.

 

Informations pratiques :

20 Oct 2013