Avant le Père Noël : Saint Nicolas, Hans Trapp et le Christkindel

Hans Trapp et le Christkindel

Hans Trapp et le Christkindel

Il n’y a pas si longtemps que ça, avant l’arrivée du Père Noël, la distribution des cadeaux était réalisée par le Christkindel accompagné de son sombre compagnon le Hans Trapp.

L’origine de la tradition du Christkindel, l’Enfant-Christ, est à rechercher dans la Réforme protestante. A la fin du 16e siècle, la Réforme veut remplacer Saint Nicolas, dont elle trouve la célébration trop païenne, par le Christkindel, personnage qui doit rappeler le don de Dieu fait aux hommes.

C’est ainsi qu’à Strasbourg le marché de Saint Nicolas devint le Chrischkindelmärik (marché de l’enfant Christ) avant de devenir le célèbre marché de Noël.

Le Christkindel est représenté sous les traits d’une jeune fille voilée ayant l’apparence d’une fée et la bonté d’un ange. Tout de blanc vêtue elle porte une couronne dorée faite de branches de sapin et ornée de 4 bougies. C’est elle qui distribue les friandises aux enfants sages.

Elle est toujours accompagnée de Hans Trapp, chargé de faire peur aux méchants enfants. La veille de Noël, celui-ci emporte les vilains garnements dans son sac. A l’origine du Hans Trapp un personnage historique qui sema la terreur dans toute la région de Wissembourg, le Maréchal Johann von Drodt, brute sanguinaire qui terrorisait la population.

Ce couple, de la figure angélique et de l’homme de la nuit, symbole du bien et du mal, de l’hiver et de l’espérance du printemps, a existé un peu partout sous de nombreuses formes.

 

Quelques contes et légendes d’Alsace :