Tourisme toute l’année

Le Mont Sainte Odile

Le Mont Saint Odile

Le Mont Saint Odile

 

Perché sur son rocher à 764m d’altitude et dominant la plaine d’Alsace, le monastère du Mont Sainte Odile est un lieu de promenade et de spiritualité. Il se situe sur les hauteurs de la ville d’Obernai et doit son nom à Sainte Odile, une alsacienne devenue la patronne de notre région.

1.300.000 visiteurs s’y rendent tous les ans pour admirer la vue, ressentir une ambiance spirituelle, pour approcher le tombeau de Sainte Odile patronne de l’Alsace ou encore pour se rendre à la fontaine miraculeuse.

Le monastère est visible depuis un grande partie du Bas-Rhin, et plus particulièrement la nuit lorsqu’il est éclairé. Cela permet de se rappeler que Sainte Odile veille sur l’Alsace.

La source miraculeuse se situe à quelques centaines de mètres sous le couvent et son eau serait bénéfique pour les maladies des yeux (sainte Odile était aveugle de naissance et a miraculeusement guérie).

Le site est entourée d’une enceinte de 11km appelée « le mur païen » qui a été érigé avant le monastère, lors de la présence des Celtes, qui avaient déjà identifié ce site comme un haut lieu spirituel. C’est à l’intérieur de cette enceinte, à proximité du monastère, qu’un avion s’est écrasé le 20 janvier 1992 en faisant 87 victimes. Un monument est situé à l’emplacement de l’impact.

Le couvent intègre également un hôtel et des restaurants qui vous permettront de passer une soirée ou une nuit originale à l’écart de l’agitation, tout en admirant les éclairages nocturnes de la plaine d’Alsace.

Le monastère du Mont Sainte Odile

Le monastère du Mont Sainte Odile en hiver

A l’écart de l’agitation commerciale de l’avant Noël, un tour au Mont Saint Odile à cette période vous permettra de vous replonger intérieurement dans le vrai sens de Noël, que vous soyez croyant ou non.

Les alsaciens ne se lassent pas de ce site !

 

Informations pratiques :

13 Oct 2013

La cathédrale de Strasbourg

La cathédrale de Strasbourg

La cathédrale de Strasbourg

 

 

 

La cathédrale Notre Dame de Strasbourg est le monument qui fait la fierté des alsaciens à travers le monde. Elle est visible à partir de toute la plaine d’Alsace ainsi que depuis les Vosges.

Son cloché unique a été pendant 227 ans le monument le plus haut du monde avec ses 142 mètres.

Vous pourrez y découvrir sa fabuleuse horloge astronomique, le pilier des anges, sa rosace, ses illuminations nocturnes,…

4 000 000 de visiteurs s’y rendent chaque année, ce qui en fait le monument le plus visité d’Alsace.

Selon la légende, c’est dans un lac souterrain se trouvant sous cette cathédrale que les cigognes viennent chercher les bébés pour les déposer dans les foyers d’Alsace.

 

Vue depuis la plateforme de la cathédrale de Strasbourg

Vue sur Strasbourg et l’Alsace depuis la plateforme de la cathédrale

Les 330 marches vous amèneront à 66 mètres de haut afin de découvrir en un coup d’œil Strasbourg et ses environs. Là haut, en contemplant les anciennes habitations au pied de la cathédrale, vous aurez certainement l’impression de revenir au moyen âge et de quitter pour un temps notre époque.

Il est recommandé d’être en bonne forme physique et d’y accéder par temps dégagé

 

Informations pratiques :

13 Oct 2013

Le fort de Mutzig

Le fort de Mutzig

Un canon du fort de Mutzig qui protégeait l’Alsace

 

 

Le fort de Mutzig a été construit pas les Allemand à partir de 1893, juste après la guerre Franco-Allemande de 1870/1871 qui a rattaché l’Alsace-Moselle à l’Allemagne.

Afin de protéger cette nouvelle frontière, les allemands ont décidé de construir des fortifications. Plusieurs forts entourent par exemple Strasbourg afin de la protéger. Le fort de Mutzig, appelé initialement   « Feste Kaiser Wilhelm II » ou « Fort de l’empereur Guillaume II » a été construit afin de protéger la zone entre Strasbourg et les Vosges qui forme une barrière naturelle, ainsi que la vallée qui débouche sur Mutzig.

En temps de guerre l’effectif était d’environ 7000 soldats.

Découvrez le temps d’une visite comment vivait les soldats à l’intérieur d’un tel fort (cuisines, boulangeries, dortoirs, postes de garde,…) et empruntez les souterrains qui relient les différents bâtiments du fort.

(suite…)

12 Oct 2013